Home/
Accueil

Bikes / Motos

2018-01-24

 

Motorcycles are a definite passion of mine, and have been since my earliest memories, at age 3½, in my native Portugal.  Having ridden since the age of 11 or so and having raced for ten years at various circuits around Canada and the U.S., I'm about as hard-core as it gets. /
Les motos sont une vraie passion pour moi et ceci est le cas dès mes premières mémoires, à l'âge de 3 ans et ½ au Portugal, où je suis né.  Ayant conduit des motos depuis l'âge de 11 ans et ayant fait de la compétition pendant dix ans à divers circuits au Canada et aux É.U., il n'y a pas plus sérieux que moi, à ce sujet.

Highlights / Accomplissements
2-strokes / 2-temps
BMW's


A few motorcycle-related highlights of which I'm proud: /  Voici quelques accomplissements motos dont je suis fier :

  • Won my first race on a dead-stock Yamaha RZ350 (belonging to my brother) at Laconia in amateur F1 class, in 1984.  This was against unlimited displacement bikes, including the new (at the time...) Kawasaki Ninja 900 which was a game-changer back then.  Second place was a heavily modified Suzuki GS1100 with a Moriwaki frame and a Yoshimura engine that started out displacing 1100cc but was subsequently modified to 1260cc by the time I raced against it, in 1984.  This bike was being ridden by an amateur but had won the previous year in the hands of an expert team in World Endurance racing class before being sold to its new owner.  I had read an article about it in one of the cycle magazines of the time and it apparently had approximately $30,000.00 US (which was an obscene amount of money back in the 80's) worth of high-performance components in it - not to mention, having been assembled and tuned by experts.  (That article doesn't appear to be online, but I did find this one that briefly mentions that bike, back in 1981 when it was still an 1100cc...)  The new owner was obviously quite competent (since he finished ahead of everyone but me...), but was disgusted to think he'd been beaten by a 350cc production bike.  In fact, he refused to believe it was stock!  /   J'ai gagné ma première course sur une Yamaha RZ350 de production (qui appartenait à mon frère), à Laconia dans la classe F1 amateur, en 1984.  Ceci était contre des motos de déplacement illimité, incluant la nouvelle (à 'époque...) Kawasaki Ninja 900 qui venait de sortir et avait changé toutes les règles jusqu'à là.  La deuxième place a été gagnée par une Suzuki GS1100 très modifiée, avec un cadre Moriwaki et un moteur Yoshimura qui a commencé par avoir 1100cc mais qui avait été modifié à 1260cc avant que je le rencontre, en 1984.  Cette moto était conduite par un amateur mais avait gagné le titre l'année antérieure dans la classe professionnelle d'Endurance Mondiale avant d'être vendue au nouveau propriétaire.  J'avais lu un article à propos de cette moto dans une revue de motos à l'époque et semblerait-il qu'elle avait environ $30,000.00 US de composants de haute performance (ce qui était un montant affreux dans les années 80's) - pour ne pas mentionner qu'elle avait été montée et ajustée par des pros.  (L'article que j'ai mentionné ne semble pas être disponible en-ligne, mais j'ai trouvé celui-ci qui parle de cette moto en 1981, lorsqu'elle était encore une 1100cc...)Le nouveau propriétaire était un assez bon pilote (ce qui est démontré par le fait qu'il s'est placé avant tous sauf moi...) mais était dégouté de penser qu'il venait de se faire battre par une 350cc de série.  En fait, il a réfusé de croire qu'elle n'était pas modifiée!

  • That same weekend, I also got a second place in amateur F2 on my 1982 BMW R65LS, once again against much more powerful (and lighter) bikes, such as the almost-invincible TZ250's of the day.  I had some funny looks when I lined up at the start line for the beginning of the race, but those looks ("What the heck is THAT doing here?!?") turned into looks of surprise when the bike finished second...  The ultimate racing weekend!  /   Cette même fin de semaine, j'ai également finit deuxième en F2 amateur à bord de ma BMW R65LS de 1982, encore une fois contre des motos beaucoup plus puissantes (et légères), tel que la TZ250 qui était presqu'imbattable à l'époque.  J'ai eu quelques regards drôles lorsque je me suis présenté pour le début de la course, mais ces regards ('Qu'est-c'est que ÇA fait ici?!?!') ont changé pour l'étonnement lorsque la moto a fini deuxième...  La fin de semaine de course ultime!

  • A few years before that, in 1982, while racing my much-modified 1976 RD400 at Circuit Mont-Tremblant in St-Jovite, I had my engine seize while my brother was racing the bike in expert class.  With the help of a friend (actually, Michel Thérien, the saxophonist for Chasing Rabbits, my band at the time), I rebuilt the top-end of the engine in 17 minutes (I know, it doesn't seem possible, but those bikes were incredibly simple...) and was finishing it up as the warm-up lap for the race I still wanted to take part in started.  By the time I got my leathers and helmet on, and started the bike, the race had just started and the entire field of bikes had already disappeared around corner 1.  On cold tires, I took off after them and passed everyone but the first 2 riders, to finish third!  Yes, there are still witnesses alive who can corroborate this story...  /  En 1982, sur ma RD400 de 1976 assez modifiée, je faisait de la course au cirtuit Mont-Tramblant à St-Jovite.  Le moteur a saisi pendant que mon frére utilisait la moto dans la classe experte.  Avec de l'aide d'un de mes copains (Michel Thérien, le saxophoniste de Chasing Rabbits, le groupe avec lequel j'étais à l'époque), jj'ai remonté la partie supérieure du moteur en 17 minutes (je sais que cela semble impossible, mais il faut se rappeler que ces motos étaient incroyablement simples...) et je terminais comme le circuit de rechauffement des pneus commençait, pour la course dont je voulais participer.  Le temps de mettre mes cuirs et mon casque - et de démarrer la moto - la course avait commencé et toutes les motos étaient déjà disparues dans la première courbe.  Sur des pneus froids, je suis parti à essayer de les attraper et j'ai réussi à dépasser tous sauf les premiers 2 pilotes, pour finir en troisième place!  Oui, il y a encore des témoins vivants qui peuvent corroborrer cette histoire...

  • Had the opportunity to film a music video (Ride On!) featuring a 1991 BMW K1.  That led to my buying the 1991 R100GS shown above, which I still have to this day.  In case you're wondering why, since the former is a longitudinal 4-cylinder and the latter is a flat twin, it's because they both have paralever rear suspension, which was a revelation for shaft-driven motorcycles....  /  J'ai eu l'opportunité de filmer un vidéo musique (Ride On!) sur un BMW K1 de 1991.  Ceci a fait que j'ai acheté ma 1991 R100GS qui apparaît au haut de la page, que j'ai encore jusqu'à aujourd'hui.  Si vous vous demandez quel est le rapport, car la première est un 4-cylindre sur la longueur tandis que la deuxième est une "flat-twin", c'est qu'elles ont tous deux une suspension arrière paralever, qui était une révélation pour les motos à transmission finale par "shaft"...


Both my brother and I have been mentioned a couple of times in motorcycle magazines; here are a couple of examples (clicking on one of the images will open it as a PDF, making it easier to read): / Mon frère et moi avons été mentionnés à quelques reprises dans les revues de motos; voici quelques exemples (si vous cliquez une des images, elle s'ouvrira en format PDF, ce qui rend la lecture plus facile) :

 

 

 


  • 2-Strokes / 2-temps
    • I started riding with Kawasaki 2-strokes (250cc & 350cc models), then progressed to a couple of Yamaha RD400's, which I raced and rode extensively for a number of years.  My kids both started riding on a little Yamaha YSR50, which we also still have. / J'ai commencé ma vie de motos avec deux Kawasaki 2-temps (une 250cc et une 350cc); ensuite, j'ai eu une couple de Yamaha RD400's, lesquelles j'ai fait de la compétition avec ainsi qu'avoir accumulé beaucoup de mileage dessus pendant plusieurs années.  Mes deux enfants ont commencé avec une petite Yamaha YSR50, que nous avons toujours.
  • BMW's
    • After the RD's came a couple of different models of BMW flat twins: two identical red R65LS's (an '82 and an '85 - 650cc), both of which were sold when I bought an R100GS (a '91 - 1000cc).  I subsequently bought another R65LS (an '83), in silver this time, and repainted it red as well.  Then, in 2012, I bought a 1999 R1100S, which is a bike I'd lusted after since I first saw it.  / Après les RD's, j'ai eu une couple de modèles différents de 'boxeurs' BMW's : deux R65LS rouges identiques (une '82 et une '85 - 650cc); je les ai vendu toute deux en achetant ma R100GS ('91 - 1000cc).  Par la suite, j'ai acheté une autre R65LS (une '83), en argent cette fois-ci - qui est devenue rouge également, par la suite.  Ensuite, en 2012, j'ai acheté une R1100S de 1999; il s'agit d'une moto que j'ai voulu depuis que je l'ai vu pour la première fois.

 

This site was last updated 2018-01-24